Derrière la renaissance d’une forêt primaire, des voies nouvelles pour un futur

70 000 hectares d’un seul tenant, 700 ou 800 ans pour atteindre le but, un espace en libre évolution, voilà bien un « vaste programme » dont le sec énoncé pourrait vous mener aussitôt au plus solide des scepticismes, souligné de ce joli sourire qui dit l’indulgence du commentateur. Et pourtant… L’immense intérêt suscité par […]